Comment ça marche?

Communication entre les cellules 

Pour que l’organisme ait une régulation et un fonctionnement optimal, les cellules doivent échanger de l’information. Dans un corps sain, ces échanges se font sans entrave, permettant à chaque cellule ou partie du corps de s'acquitter de sa tâche. Si des substances perturbatrices (virus, bactérie, allergène, poison, …) ou rayons nocifs agissent sur le corps, ils peuvent entraver la communication des cellules.

Une communication cellulaire entravée peut se manifester par des changements organiques qui peuvent se manifester plus ou moins rapidement.

Troubles de l'humeur, idées peu claires, performances médiocres, fatigue chronique sont souvent les premières manifestations d'une communication cellulaire entravée. Avec le temps, les premiers symptômes de la maladie peuvent se manifester.


Emonctoires et liquide extracellulaire 

Les émonctoires, sont les portes de sorties des déchets de notre organisme, ils sont capables d'évacuer les substances indésirables de notre corps pour maintenir son équilibre et éviter l'encrassement qui le conduira vers des troubles de la santé. Au nombre de 5, les émonctoires sont : les poumons, le foie, les intestins, la peau et les reins.

Le sang, le liquide interstitiel et la lymphe constituent le milieu de vie de nos cellules, ils composent le liquide extracellulaire.

Le liquide extracellulaire n'est pas simplement le milieu nutritif des cellules. En effet, il sert également de décharges pour les déchets (toxines, substances polluantes) quand les émonctoires sont surchargés. De plus, comme l'eau est un véhicule d'information optimal, elle stock aussi des données peu accessibles aux tests de laboratoire.

Sur le plan biophysique, ces données peuvent être testées rapidement et sans douleur grâce au dispositif de biorésonance. Il est alors possible de déterminer quels stress causent chez le patient des problèmes de santé (bactéries, virus, électrosmog, matériaux dentaires, allergènes, etc.).